Notre histoire

FSO Garrigues est une coopérative de deuxième degré composée de 1300 membres avec 8359 hectares d’oliviers et 4211 hectares d’amandiers.

FSO Garrigues est née avec l’intention d’unir notre production d’huile et de fruits secs sous la même marque, facile à différencier, proche et innovante.

Nous conseillons nos partenaires pour leurs plantations, pour la mise en place de nouveaux systèmes d’irrigation, pour les systèmes de fertilisation et enfin nous commercialisons le produit. Cependant, notre parcours est beaucoup plus ancien.

Fruits Secs de Les Garrigues

FRUITS SECS DE LES GARRIGUES, SCCL est une coopérative de second degré, dont le siège se trouve à Maials, fondée en août 1989 par trois coopératives agricoles de premier degré : Coop. Del Camp Foment Maialenc, Pla d’Urgell, SCCL et Coop. Del Camp de Cervià de les Garrigues.

A laquelle viennent s’ajouter 7 autres coopératives: Coop. Agrària d’Almatret, Coop. Del Camp Verge de Loreto, Agropequària de Sant Martí de Tous, Coop. Comarcal Agropequària d’Igualada, Coop. Del Camp de La Floresta, Coop. Del Camp d’El Cogul et Coop. Del Camp de Vinaixa.

Au total,10 coopératives motivées par la nécessité de regrouper leur production d’amandes, pour devenir une organisation de producteurs de fruits et légumes, et faciliter à la fois la commercialisation du produit et les démarches pour obtenir l’aide accordée aux fruits secs. La commercialisation de la coopérative correspond exclusivement à la production de ses membres:

Environ 3.000.000 kg de coques d’amande – 2.000.000 kg d’huile d’olive extra vierge

1990, Aides du plan d’amélioration des fruits secs– L’aide cofinancée entre l’État espagnol et la CEE était prévue pour 10 ans, mais elle a finalement été prolongée jusqu’en 2003.

1992, Fonds de rotation – Dans le domaine de la commercialisation des produits, le Fonds de rotation a été créé en 1992. Ce dernier, grâce à une contribution de la coopérative elle-même, de la CEE et de la MAPA, a été utilisé pour financer les ventes d’amandes des coopératives membres.

1993, Modification de la réglementation – Suite à ces modifications, des subventions sont également accordées pour la replantation de parcelles et pour la reconversion variétale, permettant de moderniser de nombreuses plantations et de les adapter à la demande du marché.

1994, Contrôle des parasites – En réponse à la nécessité de contrôler les parasites et d’établir un système de notification des traitements phytosanitaires à appliquer, en 1994, la coopérative est enregistrée comme ADV. Sachant que les producteurs associés à Fruits Secs de Les Garrigues, en plus de cultiver des amandiers, cultivent principalement l’olivier les services de l’ADV, s’adressent donc, dès le départ, de la même façon aux deux types de culture.

1997, Le Fonds opérationnel est créé– Le Fonds Opérationnel permet de faire une série d’investissements nécessaires pour les coopératives de premier degré associées: achat de machines de levage pour les entrepôts, d’un tracteur, d’un vibreur pour la récolte des amandes, etc.

2001, La grande gelée – En décembre 2001, une grande gelée a affecté la culture de l’olivier dans nos régions. Le service technique de la coopérative, en collaboration avec les techniciens de la DAAM, a réalisé une étude pour évaluer l’impact des dommages et le coût économique qu’entraînerait la réparation de ces dommages et le processus de retour à la production des arbres.

Actuellement, le service technique de la coopérative gère la production intégrée de 200 producteurs, qui cultivent 3 800 hectares d’oliviers et 1 400 hectares d’amandiers.

Aussi, à partir de la possibilité de recevoir de l’aide pour faire de l’agriculture biologique, le service technique de la coopérative gère l’agriculture biologique de 70 producteurs d’oliviers et d’amandiers, qui représentent environ 950 hectares.

2004, L’aide conjointe prend fin – Chaque producteur doit maintenant solliciter cette aide à la DUN, la rigidité dans le fonctionnement des OPFHs de fruits secs s’assouplit et cela facilite la mobilité des membres, de sorte que plusieurs coopératives deviennent membres de Fruits Secs de Les Garrigues.

Jusqu’à nos jours – Ces dernières années, avec l’aide du système de conseil agricole, la coopérative a géré le traitement des plans d’amélioration et l’incorporation des jeunes agriculteurs.

Nous avons également créé une Association de protection des végétaux (ADV) pour collaborer avec l’Administration afin de lutter collectivement contre les agents nuisibles des végétaux, conformément aux principes de gestion intégrée contre les ennemis des cultures et à l’utilisation rationnelle des produits phytosanitaires et autres moyens de défense phytosanitaire. Pour ce faire, nous établissons un programme d’action et embauchons du personnel technique pour obtenir des conseils en matière de lutte intégrée contre les parasites.

Nous sommes en constante collaboration avec l’école de formation agricole et l’IRTA, et nous avons des champs expérimentaux pour les pistaches et les amandes.

De même, pour les coopératives dont l’infrastructure ne leur permet pas d’offrir le service, la coopérative facilite la gestion de la DUN de ses membres, puisque nous sommes intégrés au service DUN de la FCAC.

En résumé, la coopérative travaille pour offrir le meilleur service et la meilleure couverture des besoins que nos membres peuvent avoir dans leur vie quotidienne en tant qu’agriculteurs, et nous sommes prêts à fournir des informations et des moyens techniques et personnels pour nous adapter aux nouveautés du secteur.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close